SUIVEZ-NOUS SUR LES RESEAUX SOCIAUX!

https://www.facebook.com/psyerres/
https://twitter.com/PSYerres
https://www.instagram.com/psyerres/

CONTACTEZ VOS ÉLUS

Contactez Elodie Jauneau et Jérôme Rittling copie

COMMISSIONS & CONSEILS

http://voxdegauche.fr/commissions-conseils-municipaux-et-communautaires-ordres-du-jour-et-comptes-rendus/

LE CANARD’YERRES

http://canardyerres.blogspot.fr/

BLOGROLL

Education

Revenir à la semaine d’école de 4 jours, c’est ignorer l’intérêt de l’enfant

Dès sa prise de fonction, le nouveau ministre de l’Education Nationale a indiqué vouloir laisser les communes revenir à la semaine de 4 jours si elles l’estimaient nécessaire au motif qu’il ne fallait pas avoir peur de la liberté. Mais peut-on parler de liberté quand celle-ci défait le cadre national en accroissant les inégalités ? A Yerres, les parents ont voté massivement pour revenir à la semaine de 4 jours mais est-ce vraiment l’intérêt des enfants ? En fait, l’unique raison de ce retour en arrière porte sur la fatigue des enfants qui serait engendrée par la semaine de 4,5 jours. Mais la fatigue des enfants ne serait-elle pas plutôt due au fait que de trop nombreux parents laissent leurs enfants se coucher trop tard ? C’est en tout cas qu’a révélé une enquête réalisée en début d’année à l’initiative de plusieurs écoles de notre ville. Certains enfants se couchent même à 23 heures pour se lever à 6 heures alors que l’on sait que parmi les enfants qui dorment 8 heures par nuit, 61 % présentent un retard scolaire et que ce pourcentage baisse à 13 % chez les enfants qui dorment plus de 10 heures par nuit.

Alors que toutes les enquêtes internationales reprochent au système éducatif français sa profonde inégalité, les 5 matinées par semaine contribuaient à corriger les injustices en offrant :

  • un temps d’apprentissage plus important pour les enfants qui ont des difficultés,
  • la possibilité pour des enfants défavorisés d’accéder à des activités extra-scolaires,
  • un séquencement mieux adapté au rythme chrono-biologique des enfants,
  • une égalité de traitement entre les enfants dont les 2 parents travaillent et qui doivent se réveiller tôt les mercredis et ceux dont un seul parent travaille et qui peuvent dormir plus longtemps…

Comme l’a indiqué un sénateur « Les Républicains », membre d’un groupe de travail sur le sujet, « revenir à la semaine de 4 jours serait un mauvais signe, car on ferait prévaloir le monde des adultes sur celui des enfants ». Et bien c’est ce qui va se passer à Yerres où l’intérêt des enfants sera une fois de plus relégué derrière celui de la municipalité qui voit dans ce retour en arrière l’occasion de faire des économies, derrière celui des associations qui vont pouvoir élargir leurs durées d’activités et derrière celui des enseignants qui vont gagner une demi-journée de présence par semaine.

Malgré tout, ce retour à la semaine de 4 jours sera effectif dès la rentrée prochaine. Aussi, que peuvent faire et proposer les parents ?

D’abord, rappelons que le raccourcissement des journées de cours devait être accompagné de la création d’activités périscolaires à la charge des communes et partiellement financées par l’Etat. A Yerres, après avoir cadenassé les portes des écoles il y 3 ans afin de protester contre une Loi qu’il était pourtant chargé d’appliquer (imagine-t-on les parents non-favorables au retour à la semaine de 4 jours empêcher les enfants d’entrer dans les écoles le jour de la rentrée ?) M. Dupont-Aignan avait décidé de ne proposer quasiment aucune activité, ce qui ne l’avait pas empêché de se plaindre dans tous les médias que l’application de cette Loi coûtait très cher à la ville. Nous invitons donc les parents d’élèves à réclamer que toute ou partie de la somme que la mairie n’aura plus à verser soit utilisée pour les écoles plutôt que pour l’embellissement de la ville, Caillebotte ou la vidéo-surveillance, les 3 priorités du maire pour lesquelles l’argent ne manque jamais. La mairie pourrait, par exemple, augmenter le nombre de copies octroyées par élève plutôt que de toujours solliciter les parents pour faire des photocopies. Ce n’est qu’un exemple, il y en a d’autres et il revient aux fédérations de parents d’élèves de faire des propositions à la municipalité même si, malheureusement, elles doivent être sans illusion sur l’écoute de M. Dupont-Aignan et sa capacité à prendre en compte d’autres avis que les siens.

Alain Bétant

L’arnaque du siècle : la politique tarifaire scolaire à Yerres

Yerres arnaque du siècleSi Nicolas Dupont-Aignan titre l’un de ses livres « l’arnaque du siècle » s’agissant du passage à l’euro, elle l’est aussi dans le domaine de la politique tarifaire qu’il pratique depuis la rentrée scolaire.

En effet, le coût des repas, (toujours aussi infectes, même aux dires des animateurs des centres de loisirs) et des activités pré-post et péri scolaires a augmenté.

Le mercredi matin, pourtant pris en charge par l’Etat pour financer la présence des enseignants et les heures d’école n’a pas fait baisser le coût de prise en charge des mercredis par les familles qui travaillent : en effet, le Maire continue de demander aux familles la même participation financière que les autres années précédant la réforme, alors que les enfants ne passent plus qu’une demie journée au centre de loisirs au lieu d’une journée entière. Inadmissible!

Enfin, le Maire a encore augmenté le coût de la majoration en cas d’oubli d’inscription des enfants sur le site internet de la ville. Elle est désormais de 30% alors que l’an passé, cette majoration n’était que de 10% !!!

Au regard de toutes ces augmentations injustes et scandaleuses, on pourrait espérer une justification tacite dans l’amélioration des services publics proposés à Yerres. Mais rien!!! rien en matière d’éducation, d’environnement, d’enfance, de jeunesse. Nicolas Dupont-Aignan se contente de maintenir en l’état ce qui existe à peine, et c’est à proprement parler fatiguant, désespérant et révoltant.

C’est vous, monsieur le Maire, qui, par des jeux d’augmentation tarifaires plombez notre pouvoir d’achat!!!. Ne reprochez pas à l’euro d’agir de la même manière que celle que vous pratiquez sans vergogne sur le portefeuille de vos administrés.

Commencez par balayer devant votre porte, avant de publier vos œuvres grotesques et « hypocritiques »!!!

Vox de Gauche

L’amour de Nicolas Dupont-Aignan pour les chevaux et son électorat n’a pas de limite budgétaire

Classe découverte yerresVoici donc que notre cher Maire réduit la part de dépenses de la mairie consacrée aux classes découvertes et donc à nos enfants. Les classes découvertes permettent aux écoliers de Yerres de s’extraire de leur quotidien, de nouer d’autres relations avec leur enseignant et pour certains, de sortir des frontières de leur ville une fois par an. Il faut dire que venant d’un Maire amoureux des frontières et du repli sur soi, cette décision semble cohérente.

Le courrier que Nicolas Dupont-Aignan a adressé aux parents évoque bien sûr la baisse des dotations de l’Etat pour justifier ce choix. Et comme tout choix est politique, j’en conclus qu’il continuera de payer une somme annuelle exorbitante pour que ses policiers prennent l’air et papotent à cheval, car nous le savons, Nicolas Dupont-Aignan est un fervent défenseur du cheval. J’en conclus donc aussi que les personnes âgées de notre ville qui, elles, votent, continueront d’aller aux frais de la princesse, qui au Moulin Rouge avec des bus affrétés par la ville, qui dans de bons restaurants ou des soirées dansantes….

A moins que Nicolas Dupont-Aignan ne nous prouve le contraire par A + B, force est de constater que son amour des chevaux et de son électorat dépasse largement la piètre attention qu’il porte à nos enfants, ignorance qui se traduit jusqu’à la qualité lamentable de ce qu’il leur sert à manger quotidiennement.

Oui, tout choix est politique, et plus encore lorsqu’il s’agit de la gestion du budget d’une mairie qui se gère de façon identique pour les ménages yerrois :  lorsque les temps sont durs, on sacrifie des dépenses. Maire ne s’écrit pas encore Mère.

On peut toujours rêver.

Anne-Laure Fonbaustier

Mairie de Yerres : quand l’hôpital se fout de la charité.

collVous trouverez ci-après la réponse que Nicolas Dupont-Aignan a envoyée à tous les parents des enfants inscrits dans les écoles yerroises, en réponse à un tract des associations de parents d’élèves diffusé à la sortie des écoles.

Pour cette réponse, Nicolas Dupont-Aignan mérite le podium : une telle maitrise de la rhétorique et de la communication vaut son pesant d’or. Sa réponse pourrait s’intituler ainsi : « de l’art d’endormir les foules pour déformer la réalité ».

« les ATSEM et les agents d’entretien font le ménage tous les jours dans les écoles maternelles« 

… nous dit-il. C’est faux : lors de notre rendez-vous avec la maitresse de notre fille à Brossolette, mercredi 20 mars à 8h15, l’état de la classe était pitoyable. Sur le sol, les moutons de poussières rivalisaient avec les papiers. De plus si les ATSEM ont pour tâche de faire le ménage, cette seule réalité serait scandaleuse. Lorsque l’on se reporte à la fiche de poste officielle de l’éducation nationale concernant les missions des ATSEM, le ménage n’est pas mentionné! Les ATSEM des écoles font un travail remarquable, mais chacun son métier. Je n’ai à ce jour jamais croisé ce personnel tirant le chariot ad-hoc pour nettoyer les lieux.

Autre point de réponse :

« 30% de majoration pour les parents qui réservent les activités à moins de 72h pour évier le gaspillage »

… précise Nicolas Dupont-Aignan. Alors, là, ça dépasse l’entendement. Le Maire prend les parents d’élèves pour des imbéciles et en voici la démonstration logique et mathématique : en quoi cette augmentation lutte-t-elle vraiment contre le gaspillage? La mairie est sensée s’assurer des bonnes quantités de repas servis au regard du nombre d’inscrits. Hors, si un parent est majoré, s’est qu’il n’a pas inscrit son enfant assez tôt. Le risque pour la mairie n’est donc pas d’avoir trop de repas, mais pas assez!!!!! En quoi réduit-il le gaspillage, lorsqu’il majore les retards de 30%? Il majore de 30% pour faire rentrer plus d’argent dans les caisses de la mairie : sorte d’impôt indirect… en somme. A cela, bien sûr, il convient d’ajouter l’argent que gagne la mairie sur les 18 repas par mois qui ne contiennent pas d’entrée et qui sont pourtant facturés au même tarif que les 8 autres qui en propose une aux enfants (le menu du mois de mars est élogieux!).

« L’état verse 50 euros par enfant et la réforme coute 200 euros par enfant »

Merci au Maire de nous détailler ses calculs, car ce ne sont certainement la pléthore d’activités proposées qui permet d’atteindre un tel coût individuel. Il est si facile d’asséner des chiffres qui sortent d’un chapeau. Pourquoi omettre de noue ne détailler le calcul?

Et enfin, sorte de clou du spectacle :

« La Commission mensuelle des Menus, composée de parents et d’enfants, n’a émis aucune observation négative et a même récemment noté une amélioration des repas ».

Cette affirmation est à vomir. Qu’il écoute nos enfants et qu’il aille y manger dans ses cantines. Que dire à un enfant à qui on a appris à manger lorsqu’il vous affirme qu’il ne distingue pas la viande du poisson? Le contenu des poubelles devrait être photographié…Le gaspillage donne la nausée. Enfin, comment des parents d’une commission peuvent ils être à même de juger de la qualité des menus? Mangent-ils à la cantine tous les jours? Si oui, au même titre que nos enfants et les enseignants, ce sont des héros.

Réponse de Nicolas Dupont-Aignan au tract des parents d’élèves:

 CE QUE DIT LE TRACT  LA REALITE
1h45 : c’est le temps moyen que nos enfants passent dehors, depuis la réforme

 

C’est la conséquence concrète de la réforme des rythmes scolaires imposée par le Gouvernement.

Pour l’atténuer, la Municipalité s’attache à mettre en place dans chaque école des activités de loisirs gérées par des animateurs.

 

Le ménage est fait 2 fois par semaine dans les écoles maternelles

Les ATSEM et les Agents d’Entretien font le ménage tous les jours dans les écoles maternelles.

Dans les écoles élémentaires, les sanitaires sont nettoyés deux fois par jour, les parties communes tous les jours et les classes deux fois par semaine.

30% de majoration pour les parents qui réservent les activités à moins de 72h Les parents peuvent réserver sans majoration jusqu’à 48h avant.

Cette mesure a été mise en place pour lutter contre les gaspillages. Elle existe dans la plupart des villes qui demandent des engagements au mois ou à l’année.

 

Facturation 16h – 16h30

Cette facturation à la ½ heure a été mise en place précisément pour ne pas pénaliser les parents qui peuvent venir chercher leur enfant avant 16h30 et leur éviter ainsi de payer la totalité de la soirée.
 

Réforme = Subvention

L’Etat verse effectivement 50€ par enfant, mais le coût réel de la réforme est de 200€ par enfant !
Cantine : hausse des tarifs de 3% La réforme des rythmes scolaires imposée par le Gouvernement coûte 500.000€ à la Ville.

La hausse des tarifs ne couvre que 10% (50.000€) du coût de la réforme qui est supporté par le budget de la ville, et donc par des économies dans d’autres secteurs.

 

La qualité de la cantine en baisse

La Commission mensuelle des Menus, composée de parents et d’enfants, n’a émis aucune observation négative et a même récemment noté une amélioration des repas
La sécurité de nos enfants doit être une priorité pour la municipalité C’est bien sûr le cas, tous les animateurs sont diplômés
Une séance d’étude par mois = forfait appliqué C’est le principe d’un forfait. Plus on consomme de séances, plus le coût de la séance est bas…

Par ailleurs, il semblerait que certaines personnes diffusent des informations sans fondement faisant état :

  • de la fusion entre les écoles maternelles Saint Hubert et Mare-Armée,
  • de la fermeture de l’école maternelle Grande-Prairie, en faveur de la maternelle des Tournelles,
  • de la fermeture de l’école maternelle des Jardins de Concy, en faveur de la maternelle des Grands Godeaux, afin de récupérer des locaux pour la création d’un centre de loisirs.

Je souhaite vous rassurer à propos de ces fausses rumeurs ; aucune fermeture d’école n’est envisagée par la Municipalité. Cependant, si la baisse des effectifs sur Saint Hubert se poursuit, il sera de notre responsabilité de modifier les limites des secteurs scolaires pour permettre le maintien de cette école.

Sachez que je trouve déplorable que de telles allégations puissent se propager dans le seul but de nuire à la Municipalité.

D’une manière générale, les parents qui font circuler ces tracts, sont justement ceux qui défendaient à 100% la réforme des rythmes scolaires imposée par le Gouvernement et qui nous critiquaient lorsque nous refusions de les appliquer.

Dans l’espoir que ces précisions lèveront toute ambiguïté ou doute, je vous prie de croire, Chère Madame, Cher Monsieur, Chers Parents, en l’assurance de mes sentiments distingués et dévoués.

Anne-Laure Fonbaustier

L’opposition demande une facturation à la 1/2 heure pour les accueils post-scolaires

Demi heureRetrouvez ci-desous le mail que j’ai adressé à Madame Bougerol, Maire-adjointe chargée des Affaires scolaires et du Personnel communal.

Lors du Conseil Municipal du 13 Octobre 2014, durant nos discussions sur le rapport de présentation n°10 « nouvelles modalités de tarification des centres de loisirs le mercredi et l’accueil post-scolaire maternel », nous avons abordé le fait que les parents qui récupèrent leurs enfants avant 19h00 étaient pénalisés, non pas à cause de la réforme des rythmes scolaires, mais du fait de la non proportionnalité de la tarification mis en place.
C’est pourquoi, nous vous avons proposé de mettre en place la facturation à la 1/2 heure, comme c’est désormais le cas entre 16h00 et 16h30, en suggérant que les services s’appuient sur les animateurs en charge des cahiers de présence durant les accueils post-scolaires.
De plus, Monsieur le Maire ne semblait pas y être opposé.
Par la même occasion, pourriez-vous m’expliquer pourquoi les enfants des écoles maternelles bénéficient d’un goûter pris en charge par l’établissement scolaire mais pas les enfants des écoles élémentaires?
Je reste à votre disposition pour en discuter plus amplement, en cas de besoin.
Bien cordialement,

Les drôles de comptes de la Mairie de Yerres

Hier, pendant le Conseil Municipal, le point n°10 à l’ordre du jour portait sur les nouvelles modalités de tarification des centres de loisirs le mercredi et l’accueil post-scolaire maternel.

Le tableau qui nous a été présenté était le suivant :

Tableau du CM

Après examen approfondi de ces tarifs, j’ai interpellé Monsieur le Maire pour qu’il m’explique pourquoi j’en étais arrivée aux conclusions suivantes :

tableau corrigéEn toute honnêteté, il a paru surpris. L’histoire ne dit pas s’il fut surpris que l’opposition sache compter ou s’il fut surpris que tant d’erreurs grossières se soient glissées dans ce tableau. Il s’est justifié en faisant porter la responsabilité de cette bourde à une erreur informatique alors que tout le monde sait que les pourcentages sont au programme de 4ème. Mais admettons.

Il nous a donc assuré que ce tableau tarifaire serait corrigé afin de garantir une majoration de 10 % et pas un centime de plus. Nous restons donc attentifs à cette promesse et nous ne manquerons de publier cette grille tarifaire dans sa version définitive dès que la Municipalité nous l’aura transmise.

Cela étant, nous avons – en dépit de la correction promise – voté contre ces nouvelles modalités de tarification pour 2 raisons :

  1. Nous sommes opposés à ce principe de majoration de 10% qui pénalise lourdement les parents en ne leur laissant aucun droit aux imprévus ni aux aléas de la vie (maladie, problèmes de transports, contretemps de dernière minutes…etc.)
  1. Nous sommes opposés à cette facturation qui ne distingue que la 1ère demi-heure de 16h à 16H30 et qui impose aux parents de payer le prix fort quelle que soit l’heure à laquelle ils viennent chercher leurs enfants entre 16H30 et 19h. Autrement dit, que les parents viennent chercher leurs enfants à 16H45, 17H30 ou 18H45, ils paient le même prix.

C’est pourquoi nous avons demandé aux élus de la majorité de mettre en place une facturation à la demi-heure. Monsieur le Maire nous a répondu qu’il « n’y était pas hostile » mais Madame Bougerol, élue en charge des affaires scolaires, a laissé entendre que cela entraînerait une surcharge de gestion pour les services de la ville.

Par ailleurs, si cette distinction entre la 1ère demi-heure est aujourd’hui mise en place, ce serait, selon les dires de Monsieur le Maire, « parce que nombre de parents ont fait savoir qu’ils ne souhaitaient pas être pénalisés par les nouveaux rythmes scolaires ».

Faut-il en conclure que si les parents ne se manifestent pas, la Mairie ne fera aucune proposition en leur faveur ?

Nicolas Dupont-Aignan qui n’a pas hésité à consulter les parents sur les nouveaux rythmes scolaires en organisant un simulacre de référendum ne pourrait-il pas les consulter de la même façon sur ces nouvelles tarifications ?

Il semblerait que ces « merveilleuses manifestations de démocratie », comme il se plaît à qualifier la consultation du 12 septembre, ne valent le coup que si elles vont dans le sens des intérêts de la Ville, et que point trop n’en faut !

Enfin, il reste à espérer que les autres tableaux tarifaires de la Ville ne sont pas remplis de la même façon car sinon, c’est le moment de s’inquiéter.

Elodie Jauneau

Fermeture des écoles le 8 octobre: lettre ouverte à Nicolas Dupont-Aignan

L'hôpital qui se fout de la charitéNicolas Dupont-Aignan a vivement réagi contre la fermeture des écoles mercredi 8 octobre. Il en a avisé la Ministre de l’Éducation Nationale par courrier.

Nous lui adressons nous aussi une lettre ouverte.

Sachez, Monsieur le Maire, que les concertations de professeurs ne se sont jamais faites en dehors du temps de travail scolaire, autrement dit, en dehors des heures de travail des enseignants.

Vous viendrait-il à l’esprit de convoquer les personnels de la Mairie de Yerres en dehors de leurs heures de travail?

Réunir simultanément l’ensemble des enseignants des classes de maternelles, primaires et secondaires répond à une logique de consultation participative qui, au lieu d’être critiquée tous azimuts, devrait plutôt être saluée.

Vous criez au loup car vous estimez qu’il est injuste que, du jour au lendemain, on supprime un jour d’école et il n’y ait rien de prévu pour accueillir les enfants. Monsieur le Maire, cette directive ministérielle a été diffusée il y a plusieurs semaines. Les équipes dédiées à la vie scolaire auraient largement eu le temps de s’organiser.

Par ailleurs, à qui la faute si rien n’est en place à Yerres pour accueillir les enfants ?

En deux ans vous n’avez jamais lancé ne serait-ce qu’un programme concret pour les activités liées à l’aménagement des rythmes scolaires.Il n’y a même pas eu le début d’une idée venant de vous et votre équipe.

Il est vrai qu’il est beaucoup plus facile de faire rejaillir ses propres incompétences sur d’autres qui, eux, ne font que le travail pour lequel ils ont été nommés. C’est un bonne méthode pour noyer le poisson, et cela reflète parfaitement votre politique globale envers la jeunesse de Yerres.

Et, peut-être qu’à fortiori, souhaiteriez-vous faire porter le chapeau de cet état de fait à tous les parents qui ont osé s’opposer à vous en préférant le mercredi au samedi.

Enfin, pourquoi ne vous êtes-vous pas inquiété avec la même vivacité le 3 septembre lorsque vous avez laissé sur le trottoir de nos écoles parents et enfants en choisissant de cadenasser les écoles de la ville?

Reconnaissez que si les centres de loisirs de la ville ont pu accueillir les enfants le mercredi 3 septembre sur votre seule décision, il n’y a pas de raison valable pour qu’il en soit autrement le 8 octobre.

Il serait de bon ton Monsieur le Maire que vous fassiez preuve d’un peu plus de bonne foi et de discernement.

Denis Montarou

Rentrée scolaire à Yerres : Nicolas Dupont-Aignan se désengage encore un peu plus

Les parents d’élèves yerrois, usagers des transports scolaires, reçoivent en ce moment ce courrier du Président du Conseil Général, Jérôme Guedj.

Son contenu est édifiant et démontre une nouvelle fois le désengagement de notre Municipalité vis à vis des élèves et de leurs familles et la mauvaise volonté de Monsieur le Maire qui s’obstine dans la voie de la désorganisation la plus totale.

Télécharger ce courrier au format pdf.

Lettre du Président du CG aux parents yerrois Elodie Jauneau

Nicolas Dupont-Aignan pris en flagrant délit de mensonge

PinochioSuite à son grand show médiatique rue du Cambrelang à Yerres mercredi 3 septembre après qu’il ait cadenassé toutes les écoles de la ville, Nicolas Dupont-Aignan a, comme a son habitude, fait la tournée des plateaux télé.

La télé, sa deuxième maison.

Le 4 septembre, au micro d’RMC, Jean-Jacques Bourdin revient sur ce pitoyable spectacle.

Ci-dessous l’extrait vidéo:

On appréciera au passage le dédain et le mépris que manifeste Nicolas Dupont-Aignan quand Jean-Jacques Bourdin lui parle de cette femme qui l’interpelle devant les caméras et qui le somme de se remettre au travail dans sa mairie et non plus sur les plateaux-télé.

La réaction de Nicolas Dupont-Aignan est stupéfiante:

« Oh je la connais cette dame! C’est une responsable de l’opposition qui a fait 15% des voix aux élections municipales et moi j’en ai fait 77. »

C’est faux!

Nicolas Dupont-Aignan ment!

Cette femme est la présidente d’une association de parents d’élèves et n’a jamais figuré sur aucune des listes qui se sont présentées contre lui aux dernières élections municipales! Et elle n’était pas non plus sur la liste adverse de 2008.

Et pour mémoire, lui qui se plait à rappeler qu’il a été élu à 77% des voix devrait également se souvenir qu’aucune liste n’a recueilli 15% des voix.

Quant Nicolas Dupont-Aigan est à court d’argument, heureusement qu’il sait faire de la politique politicienne!

Et ce n’est pas la première fois qu’il avance ce genre d’arguments. A chaque fois que des Yerrois s’opposent à certaines de ses mesures, ce sont forcément des membres de l’opposition!

Comme si les Yerrois n’étaient pas capables de se mobiliser d’eux-mêmes, en citoyens !
Ainsi a-t-il avancé les mêmes arguments lors des évènements suivants:

Monsieur le Maire, ce n’est pas parce que la politique politicienne spectaculaire est votre seule force de frappe que tous les Yerrois sont comme vous.

Elodie Jauneau

Bienvenue dans la République Autonome de Yerres

République autonome yerroiseRetrouvez ci-dessous le courrier que je viens d’adresser à Monsieur le Maire, Monsieur le Directeur de Cabinet et Monsieur le Directeur Général des Services de la ville de Yerres.

Messieurs,

Je vous informe que si nous avons confirmation, comme nous le pensons, que la consultation que vous organisez ce jour auprès des Yerrois est illégale (absence de délibération du conseil municipal, délai de 2 mois d’une info préalable au scrutin non respecté…) l’opposition socialiste que je représente saisira la justice.

Nous sommes également surpris de voir que vous utilisez dans le cadre de cette consultation des enveloppes RF et sommes toujours en attente des réponses aux questions que je vous ai posées au sujet des actions que vous avez mises en œuvre pour protester contre la réforme des rythmes scolaires : qui a payé les bus pour aller à la Préfecture, les tracts et autres affichettes que vous avez réalisés, les chaines et les cadenas apposés sur les portes des écoles…?

Dans l’attente de votre réponse que j’espère rapide et détaillée, je vous prie de croire, Messieurs, en l’expression de ma considération sincère.

Elodie Jauneau