Pour Nicolas Dupont-Aignan le statut juridique des chevaux est plus important que celui des homosexuels

Nicolas Dupont-Aignan et le statut du chevalLors du débat sur le mariage pour tous, la position de M. Dupont-Aignan n’a étonné personne. Il estimait en effet que  « dans notre société le mariage est l’union de deux personnes de sexe différent en vue de procréer » et ajoutait que « La question du mariage homosexuel est le cadet des soucis des Français » et que lui-même a « toujours été extrêmement méfiant vis-à-vis des thématiques sociétales qui sont autant de débats qui servent de contrefeux pour cacher les vrais problèmes ».

Le débat étant clos, M. Dupont-Aignan pouvait se replonger dans les grands dossiers nationaux et internationaux qui permettent à son parti politique « Debout la République » de survivre dans le paysage français et de s’imaginer prochainement au parlement européen.

Pourtant récemment n’a-t-il pas répondu à un journaliste qui lui faisait remarquer que le site Nosdeputes.fr le classait parmi les élus les moins actifs de l’Assemblée National malgré son mandat de Député  « Je me concentre sur les thématiques qui me tiennent à cœur : l’Europe et les paradis fiscaux ».

Nous pouvions donc nous attendre à ce que la 1ère proposition de loi qu’il déposa à l’assemblée, depuis sa réélection comme député, soit de la plus haute importance. Nous n’avons pas été déçus. Cette proposition de loi n° 1191 vise en effet…

« à modifier le statut juridique du cheval en le faisant passer d’animal de rente à animal de compagnie »

… dont seuls les initiés comprendront la portée.

Tel Shakespeare, quand il prêta à Richard III la volonté d’avoir voulu échanger son royaume pour un cheval lors de la bataille de Bosworth, nous suggérons aux Yerrois d’offrir un cheval à M. Dupont-Aignan en échange de Yerres lors de la bataille des élections municipales de Mars 2014. Comme ça, tout le monde sera content!

Jérôme Rittling

3 réponses à Pour Nicolas Dupont-Aignan le statut juridique des chevaux est plus important que celui des homosexuels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *