Nom : Dupont-Aignan, profession : candidat !

Nicolas Dupont-AignanMaire, député, président d’une agglomération, candidat à la Présidence de la République, président de parti… M. Dupont-Aignan aurait-il le don d’ubiquité, lui qui, lors des Présidentielles de 2012, se disait « pour la limitation à 2 mandats à l’avenir » ajoutant « Personnellement, j’exerce un mandat de député-maire et cela ne me semble guère excessif dans la mesure où mes deux mandats sont scrupuleusement accomplis ».

Bon, d’accord… tout le monde peut changer d’avis. Et puis… peut-être que M. Dupont-Aignan accomplit vraiment scrupuleusement tous ses mandats, lui qui a récemment déclaré, lors de l’annonce de sa candidature à la Présidence de la République de 2017 « Je veux qu’on botte les fesses des feignants, des paresseux et des profiteurs ». Car, qu’on se le dise, M. Dupont-Aignan n’est pas fainéant ! Peut-être même que s’il le voulait, il pourrait encore prétendre à d’autres présidences (comme celle des villes les plus taxées ou les plus vidéo-surveillées de France par exemple).

Soyons sérieux ! M. Dupont-Aignan ne peut pas accomplir scrupuleusement tous ses mandats. C’est impossible. Examinons, par exemple, son activité de député. L’exerce-t-il de façon « scrupuleuse » ? Pour le vérifier il suffit de se rendre sur le site https://www.nosdeputes.fr/.

Voici, pour les 12 derniers mois, ce qu’a consigné cet observatoire citoyen de l’activité parlementaire :

Nicolas Dupont-Aignan député

Nous voyons que dans quasiment tous les domaines de l’activité parlementaire, M. Dupont-Aignan se situe dans les derniers de la classe ! Mais bon… une fois passée la déception de constater qu’il ne possède pas, comme nous l’espérions, le don d’ubiquité, on se dit que s’il est un mauvais député, c’est peut-être pour mieux se consacrer à ses autres mandats ?

Et bien non.

Même pas.

En fait, la seule activité qu’il exerce vraiment, c’est celle de candidat, candidat partout, à tout, tout le temps.

Ainsi il peut faire ce qu’il sait le mieux faire, à savoir parader dans les médias où, monté sur ses ergots soi-disant gaullistes (pas sûr que le Général aurait accepté cette paternité), il aime à donner des leçons à celles et à ceux qui ne sont pas d’accord avec lui ou à leur reprocher de ne pas mettre leurs actes en conformité avec leurs paroles (ce qui, comme nous venons de le voir, n’est pas son genre).

Candidat est incontestablement le métier que M. Dupont-Aignan sait le mieux faire. Aussi, le plus grand service à lui rendre (et à nous rendre, par-dessus le marché) est d’arrêter de l’élire afin qu’il puisse se consacrer à temps plein à cette activité de candidat qu’il aime par-dessus tout.

Alain Bétant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *