Les crèches : pas une priorité pour la majorité municipale ?

Janvier 2013

Dans le journal des Yerrois de décembre 2012, vous avez pu lire les commentaires acerbes de la majorité municipale sur le désengagement du Conseil Général de l’Essonne sur le financement de la petite enfance.

De quoi s’agit-il en fait ? Les crèches, et plus généralement la politique de la petite enfance, sont de la compétence des communes et non du Conseil Général. Pourtant le département de l’Essonne a longtemps aidé les communes dans ce domaine. Ainsi Nicolas Dupont-Aignan s’est souvent vanté de sa politique pour la petite enfance… en oubliant de préciser qu’il s’agissait de fonds départementaux !

Aujourd’hui, en ces temps de difficultés économiques pour bon nombre de nos concitoyens, le département se concentre sur l’aide sociale.

Mais pour mieux comprendre l’enjeu du financement du département en matière de crèche, revenons sur la politique de la petite enfance à Yerres depuis 2008. Nicolas Dupont-Aignan a choisi, pour sa troisième mandature, de mettre l’accent sur la création de micro-crèches. Ces nouvelles structures de garde, initialement prévues pour les communes rurales de petite taille, devaient selon lui permettre d’offrir un meilleur service aux Yerrois, en plaçant les crèches dans les quartiers.

Les élus socialistes ont, dès le début, critiqué ce choix, annonçant que peu de places seraient créées ne correspondant pas aux attentes des parents Yerrois.

Quel est le bilan de l’action municipale aujourd’hui ? 3 micro-crèches créées, soit 27 places pour les tout-petits ! Ce chiffre est bien en deça des besoins de notre commune d’environ de 30 000 habitants.

Dans notre projet municipal pour 2008 nous avions mis la priorité sur la création de crèches collectives permettant un multi-accueil, cela aurait été sans nul doute plus rentable que la multiplication de petites structures !

Le projet de la Gare reporté, la mise en place des micro-crèches prenant du retard faute de trouver des lieux pour les installer, nombre d’assistantes maternelles de la crèche familiale partant à la retraite : aucun de ces problèmes n’est dû au Conseil Généra mais bien à la politique de Nicolas Dupont-Aignan dont lui seul est responsable.

Notre Député-maire, président de la Communauté d’agglomération du Val-d’Yerres peine à financer les crèches pour nos bambins ?  Mais alors que penser des 650 000 Euros qui vont être dépensés pour la rénovation du parc de l’Hôtel de Ville ? Que penser des millions d’euros consacrés à la voirie, à l’éclairage ou encore au développement de la vidéo surveillance ?

Isabelle Sittler, Véronique Hache-Aguilar et Baptiste Danel

Une réponse à Les crèches : pas une priorité pour la majorité municipale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *