La municipalité doit baisser les impôts et revoir les quotients familiaux!

Budget YerresTribune parue dans le Journal des Yerrois de mai 2016.

La dette de la commune est passée de 45 M€ en 1995 (arrivée de M. Dupont-Aignan) à 26 M€ aujourd’hui. Il y a donc eu 19 M€ remboursés en 20 ans. Mais en parallèle, la commune a contracté 68 M€ de nouveaux emprunts. En fait, M Dupont-Aignan, qui n’a de cesse de rappeler la dette de notre commune, applique une politique qui maintient artificiellement l’endettement de notre commune.

Mais alors si la dette de 1995 est soldée, pourquoi nos impôts restent-ils si élevés ? Pourquoi les familles sont-elles toujours plus taxées à Yerres que partout ailleurs ?

Certains répondront que la dette du nouveau CEC pèse sur les comptes de la municipalité.

Dans les faits, elle pèse sur les épaules des Val d’Yerrois mais aussi sur celles des habitant-e-s de Draveil, Vigneux et Montgeron, puisque la communauté d’agglomération s’est récemment étendue à ces villes.

Par ailleurs, alors que M. Dupont-Aignan avait promis, lors de la dernière campagne des Municipales, de revoir les quotients familiaux particulièrement injustes dans notre ville, il ne l’a toujours pas fait.

La justice sociale c’est pour quand dans notre ville ?

Nos inquiétudes portent aussi sur le futur aménagement urbain du projet de la gare.

Qui va devoir rembourser le nouveau crédit de 2.7 M€ effectué pour ce programme ? Lors de la campagne des dernières municipales M. Dupont-Aignan n’indiquait-il pas que ce projet ne coûterait pas 1 centime d’euros aux Yerrois-es ?

Si nous sommes inquiet-e-s sur ce projet c’est parce qu’en réalité ce n’est pas 1 centime d’euros qu’il va coûter mais 270 millions de centimes d’euros !

Certain-e-s ont saisi la justice sur ce projet, ce qui suspend les travaux d’au moins 2 ou 3 ans, un laps de temps plus que nécessaire pour permettre à la municipalité de trouver une solution à cette future hausse d’impôt inévitable qui taxera de nouveau les Yerrois, déjà pressés comme des citrons.

Jérôme Rittling

Une réponse à La municipalité doit baisser les impôts et revoir les quotients familiaux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *