SUIVEZ-NOUS SUR LES RESEAUX SOCIAUX!
https://www.facebook.com/psyerres/
https://twitter.com/PSYerres
https://www.instagram.com/psyerres/
CONTACTEZ VOS ÉLUS
COMMISSIONS & CONSEILS
http://voxdegauche.fr/commissions-conseils-municipaux-et-communautaires-ordres-du-jour-et-comptes-rendus/
LE CANARD’YERRES
http://canardyerres.blogspot.fr/
BLOGROLL

Inquiétudes autour de la restauration scolaire et du respect de la planète

Tribune parue dans Le Journal des Yerrois d’avril 2017

La mairie s’apprête à choisir un (nouveau ?) prestataire pour assurer la « fourniture de repas en liaison froide » de toutes nos cantines scolaires, soit plus de 2000 repas par jour et ce, pour une durée d’un an, renouvelable 3 ans… L’enjeu est celui de la santé publique, celle de nos enfants. Que mangeront-ils vraiment ? En étudiant scrupuleusement toutes les pièces du marché, une grosse, très grosse zone d’ombre apparait à tout parent soucieux de la santé des jeunes Yerrois. A l’heure ou sont très largement relayés par les médias les risques que peuvent occasionner les barquettes en plastique contenant de l’alimentation (d’autant plus lorsqu’elles sont réchauffées et peuvent relâcher du bisphénol A, des perturbateurs endocriniens…), on ne trouve trace de cet aspect dans les exigences de la mairie quant au futur prestataire.

Le choix aurait pu porter sur des contenants en inox, recyclables et écartant tout risque, mais non, la mairie signe à nouveau pour du plastique. Que fait notre Maire du principe de précaution ? Que fait-il du proverbe « dans le doute, s’abstenir ? ». Ces barquettes, après renseignement pris auprès du service intéressé, iront droit dans les poubelles, sans passer par la case tri. Car à la cantine, les restes de nourritures côtoient dans une même poubelle les pots de yaourts, épluchures de fruits, etc… Quelle exemplarité pour les héritiers de notre planète !! Yerres, ville verte ??

Nous remercions la mairie de publier, dans le prochain journal municipal, la composition chimique exacte des barquettes qui seront utilisées. Cette transparence, la mairie la doit à tous les parents soucieux de la santé des enfants. Quant au désastre écologique que laissent entrevoir les centaines de milliers de barquettes jetées par an, c’est là désespérant.

Elodie Jauneau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *