SUIVEZ-NOUS SUR LES RESEAUX SOCIAUX!
https://www.facebook.com/psyerres/
https://twitter.com/PSYerres
https://www.instagram.com/psyerres/
CONTACTEZ VOS ÉLUS
COMMISSIONS & CONSEILS
http://voxdegauche.fr/commissions-conseils-municipaux-et-communautaires-ordres-du-jour-et-comptes-rendus/
LE CANARD’YERRES
http://canardyerres.blogspot.fr/
BLOGROLL

« Il ne faut pas dire toute la vérité, mais il ne faut dire que la vérité » (Jules Renard)

Voici quelques exemples d’informations relevées dans le Journal des Yerrois de Février qui nécessitent quelques précisions, voire quelques rectifications :

Page 3.

Le maire indique avoir pris l’initiative de suspendre son éditorial afin de « respecter scrupuleusement l’esprit de la règlementation en période électorale ». En réalité, rien ne l’y oblige à partir du moment où il demeure neutre et hors de toute polémique électorale. Mais sans doute a t il craint de ne pas savoir comment faire pour rester neutre ? Ou bien a t-il pensé en écrivant cela, passer pour un parangon de vertu en matière démocratique ?

Page 6.

Dans la présentation du budget 2017, la comparaison entre les budgets 2017 et 2016 est utilisée pour justifier une « maîtrise rigoureuse » du budget. En réalité, seule la comparaison entre le bilan de fonctionnement 2016 (quand nous le connaitrons) et le budget 2017 permettra de savoir si le budget 2017 est réellement rigoureux. De leur côté, les élus socialistes Elodie Jauneau et Jérôme Rittling ont déjà eu l’occasion de dire en quoi le budget 2017 ne correspondait pas à celui dont les yerrois-e-s ont besoin.

Page 18.

L’accord financier signé fin 2016 pour la gestion de notre Communauté d’Agglomération n’a pas été proposé par M. Dupont-Aignan, comme l’indique M. Clodong (1er adjoint) dans la tribune Libre mais par M. Gallier (maire de Brunoy) et M. Colas (maire de Boussy-st-Antoine). Mais bon… nous pouvons comprendre que M. Clodong cherche à flatter le maire à quelques mois du départ de celui-ci de la mairie. Il est en effet plus que probable que pour se mettre en conformité avec la loi du 14 février 2014 visant à interdire à un parlementaire d’exercer simultanément une fonction de chef ou d’adjoint d’un exécutif local, M. Dupont-Aignan soit contraint de laisser son fauteuil de maire à son 1er adjoint. Rappelons que cette loi, prise suite aux travaux de « la commission de rénovation et de déontologie de la vie publique » présidée par Lionel Jospin, entrera en vigueur à partir de juillet de cette année.

Page 19.

Deux familles yerroises sont mises à l’honneur pour avoir accueilli des enfants nés avec de graves malformations cardiaques. C’est naturellement une excellente nouvelle et on ne peut que mettre à l’honneur ces familles et les féliciter pour leur générosité. Mais quand on sait que dans le même temps M. Dupont-Aignan se répand dans tous les médias pour dire qu’il ne veut accepter à Yerres aucun des réfugiés qui fuient actuellement leurs pays en guerre, on s’interroge sur la compassion à plusieurs vitesses dont il fait preuve.

Ce ne sont que quelques exemples relevés dans le dernier Journal des Yerrois qui illustrent nos différences d’appréciation avec le maire. Il y en a naturellement bien d’autres…!

Alain Bétant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *