Non classé

Le débat d’orientations budgétaires n’en est en fait pas un

Budget YerresLors du dernier Conseil municipal, le débat d’orientations budgétaires (DOB) était à l’ordre du jour. Retrouvez ci-dessous le texte de mon intervention.

Cliquez ici pour télécharger le débat d’orientations budgétaires.

Monsieur le Maire,

Mesdames et messieurs les conseillers municipaux et conseillères municipales,

Cher-e-s collègues

Quelques remarques préalables à la lecture de ce DOB.

  1. Nous devons examiner ce DOB et en débattre comme son nom l’indique mais nous avons déjà reçu les convocations pour les prochaines commissions en vue du Conseil municipal du 12 décembre dans lesquelles figure, entre autres, le budget primitif. Par conséquent, il ne s’agit pas de débattre ce soir, mais de prendre acte puisque le budget primitif a déjà été établi et sera délibéré le 12 décembre.
  2. Je m’étonne que nos DOB n’abordent jamais le contexte international qui peut avoir des incidences sur notre budget municipal comme, par exemple, le prix du pétrole qui peut avoir une incidence sur le budget de notre flotte municipale (on sait que ce prix avait baissé l’an dernier) ou encore les projets européens de programmation politique telles que les politiques de relance européenne.
  3. Ces 7 pages, comme chaque année, ne proposent aucune politique publique ou ambition nouvelle. Il s’agit surtout d’un bilan comptable qui ne laisse apparaître aucune nouveauté budgétaire pour aucune politique publique précise (exception faite du paragraphe sur la sécurité page 4). Par exemple, quelles orientations budgétaires pour la culture, la vie associative, éducative, la lutte contre l’isolement des personnes âgées… etc? Ce ne sont que quelques exemples. Le paragraphe sur la révision de la grille des quotients familiaux relève de l’hyper symbolique dès qu’il est fait mention de 400 familles seulement sur presque 30 000 Yerrois qui bénéficient de cette révision alors qu’une telle mesure est sensée répondre à urgence sociale.

Permettez-moi maintenant de poursuivre mon propos en expliquant pourquoi nous n’approuvons pas ce DOB.

Certain-e-s Yerroi-e-s nous ont fait part de leur surprise lorsque nous votons systématiquement CONTRE les décisions budgétaires alors que nous votons majoritairement POUR la plupart des délibérations qui nous sont soumises en CM.

Les délibérations proposées durant l’année portent presque toutes sur des actions et des tâches à réaliser. Que celles-ci portent sur l’entretien de la voirie et des espaces publics, l’éclairage des rues, la rénovation des bâtiments scolaires ou ceux du patrimoine communal, il n’existe pas une manière de gauche et une manière de droite de les réaliser.

A contrario, les budgets reflètent des différences d’appréciation politique sur les actions qu’il convient de financer ou non.

Ceci étant dit, nous constatons, depuis quelques années, qu’au plan national, les marqueurs idéologiques entre la droite et la gauche ont tendance à s’estomper dans la gestion des communes.

Le bon sens prévaut donc de plus en plus sur l’idéologie et le sectarisme et c’est naturellement une bonne chose. De nombreuses villes de droite comme de gauche n’hésitent plus, par exemple, à disposer d’une régie municipale pour l’eau et la restauration, à développer des cantines bio, à construire davantage de logements sociaux, à entreprendre des actions innovantes pour préserver l’environnement, à renforcer leur politique de sécurité et rééquilibrer les dépenses d’investissement au détriment de celles de fonctionnement.

A Yerres, la fiscalité reste une pierre d’achoppement importante et tant que celle-ci ne sera pas levée, il ne nous sera pas possible d’envisager une convergence d’idées et d’actions avec la majorité.

Depuis une dizaine d’années, nous pensons en effet que les équilibres budgétaires sont suffisamment stables dans notre ville pour pouvoir desserrer un peu l’étau fiscal qui étrangle les familles yerroises et leur redonner ainsi du pouvoir d’achat tout en maintenant des services publics nombreux et efficaces.

A l’heure où nous avons reçu nos avis d’imposition locaux – et je ne reviendrai pas sur l’augmentation injuste de 30% de la part départementale sur la taxe d’habitation – je tiens à porter à votre connaissance la stupéfaction dont certain-e-s Yerrois-e-s m’ont fait part – et parfois de nouveaux Yerrois-e-s qui découvrent pour la 1ère fois le montant de la taxe d’habitation, extrêmement élevé ici à Yerres. Et particulièrement l’une d’entre eux qui vit seule dans un 46 m² et dont la taxe d’habitation s’élève à plus de la moitié de son salaire mensuel.

Pour résumer, si nous ne sommes pas d’accord avec la municipalité sur certaines dépenses que nous estimons pour les unes trop faibles et pour les autres trop fortes, l’essentiel de notre opposition continuera de porter sur la justice fiscale, notion qui semble bien étrangère aux préoccupations de la majorité. Et ce, même si l’ordre du jour du prochain conseil municipal affiche une stabilisation des taux d’imposition.

Mais toujours pas de baisse.

Je vous remercie.

Elodie Jauneau

Un plan égalité femmes-hommes à Yerres : mieux vaut tard que jamais !

50-50Lors du dernier conseil municipal, le plan égalité femmes-hommes a été adopté à l’unanimité. Il eut été en effet incompréhensible de voter contre. Nous pouvons donc nous en féliciter collectivement par-delà les clivages politiques. D’autant que cette décision s’inscrit dans la continuité de toutes les mesures portées par le Gouvernement depuis 2012.

Néanmoins…

On peut s’étonner que ce plan n’arrive que maintenant. Nicolas Dupont-Aignan est maire de Yerres depuis plus de 20 ans et il semble que cette question lui ait complètement échappée pendant toutes ces années.

Dans le Parisien du 26 avril 2016, on peut lire la déclaration d’Olivier Clodong, 1er Adjoint et Conseiller départemental :

« On s’est aperçu que le personnel de mairie était composé à 60 % de femmes »

… Diantre… Quelle surprise ! Il l’a découvert comme ça ? Par hasard ?  Est-ce à cause de cette subite découverte que ce plan a été établi ? Si la proportion avait été inverse, doit-on en conclure que ce plan n’aurait pas vu le jour ?

Monsieur Clodong ajoute ensuite :

« Pour la jeunesse, nous veillerons par exemple à ce que les filles et garçons aient le même accès à la bourse au permis »

… Doit-on en conclure que jusqu’à présent, ce n’était pas le cas ?

Pourquoi ne pas simplement reconnaître que Yerres accusait un retard en matière d’égalité femmes-hommes et qu’il était grand temps d’y remédier ?

Alors que depuis des années, tous les conseillers municipaux, qu’ils soient hommes ou femmes ne voient jamais leur fonction féminisée, alors que la ville n’organise jamais le moindre évènement à l’occasion du 8 mars, et qu’aucun-e élu-e de la majorité n’était présent-e l’année dernière à la journée dédiée à Olympe de Gouges et organisée par la Ligue des Droits de l’Homme, alors que Nicolas Dupont-Aignan est farouchement opposé au concept de genre, alors que Madame Ettori était jusque très récemment « conseiller municipal en charge du droit des femmes », nous ne pouvons en effet que nous réjouir de cette prise de conscience, certes tardive, mais bienvenue.

Nous ne pouvons également que nous réjouir que la plupart des remarques de terminologie que j’ai soumises aient été prises en compte pour la finalisation de ce plan ambitieux et les Yerrois-es peuvent être assuré-e-s de notre vigilance pour sa mise en œuvre.

Elodie Jauneau

—–

—–

Cliquez ici pour accéder à l’intégralité du plan égalité femmes-hommes tel qu’il a été adopté en conseil municipal.

Retrouvez ci-dessous les propositions que j’ai soumises en Commission des affaires sociales, scolaires et petite enfance.

Egalité FH YerresCi-dessous, extrait de la 4ème de couverture du Journal des Yerrois spécial « 20 ans de mandat »

CM masculin

Avec vous, pour une Île-de-France humaine et inscrite dans le XXIème siècle, votons Claude Bartolone.

Affiche Barto gauche rassembléeDimanche dernier, au soir du 1er tour, le Front National a atteint un niveau particulièrement inquiétant qui doit toutes et tous nous interpeller. Il en va de même pour l’abstention. C’est pourquoi, bien que les causes de cette défiance soient profondes et qu’elles doivent être combattues sans relâche, nous vous appelons dimanche prochain à faire barrage à l’extrême-droite dans notre Région.

Nous ne pouvons pas non plus nous résoudre à laisser les clefs de la Région à Valérie Pécresse, candidate de Nicolas Sarkozy, celui-là même qui a tant abîmé la France lorsqu’il était au pouvoir.

Nous ne pouvons nous résoudre à confier le Conseil Régional à une candidate qui affiche sur ses listes des militant-e-s de la Manif Pour Tous qui luttent sans vergogne contre les droits des femmes, contre l’IVG, contre l’égalité entre les femmes et les hommes au nom de valeurs d’un autre temps.

Nous ne pouvons accepter que Valérie Pécresse dirige notre Région sur la base d’un programme truffé de promesses anticonstitutionnelles et qui ne relèvent pas des compétences de la Région.

Voter pour Valérie Pécresse, c’est voter pour le conservatisme et pour un programme inapplicable basé sur les mensonges, des contre-vérités, quand ce n’est pas de la diffamation contre les candidats de gauche… Mais jamais aucune attaque contre le candidat du Front National dont elle nourrit l’espoir que ses électeurs reportent leur voix sur ses propres listes.

Voter pour Walleyrand de Saint-Just, c’est confier notre Région – la 1ère région de France – à un parti réactionnaire, xénophobe, islamophobe, qui prône la préférence nationale et qui n’a aucun programme régional mais seulement les ambitions de servir des valeurs et des idées qui n’ont rien de républicaines.

C’est pourquoi, nous appelons de toutes nos forces à faire barrage à l’extrême-droite et à la droite dure en votant pour Claude Bartolone, candidat de la gauche et des écologistes rassemblés avec Emmanuelle Cosse et Pierre Laurent.

Dimanche prochain, aucune voix ne doit manquer.

Avec vous, pour une Île-de-France humaine et inscrite dans le XXIème siècle, votons Claude Bartolone.

Flyer 4 pages

Elodie Jauneau, Alain Bétant, Stéphane Fabe, Jérôme Rittling, Denis Montarou

Conseil Municipal du 1er juillet à Yerres

Ordre-du-jourInitialement prévu le 22 juin 2015, le prochain Conseil Municipal a été reporté au 1er juillet à 19h « en raison de l’attente d’une décision de la Caisse des Dépôts et Consignations concernant les emprunts à consentir à la SAEM « Habiter à Yerres » dans l’opération de production de logements sociaux dite « Micaletto », rue Paul Doumer et des garanties d’emprunts en découlant par la Commune ».

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des documents relatifs au prochain Conseil Municipal:

* L’accès aux documents et la création d’un compte sur le site d’hébergement Scribd sont gratuits.

Lettre ouverte d’une Yerroise en colère

cantines scolaires YerresRetrouvez ci-dessous la lettre qu’une Yerroise, mère de deux enfants, a adressée à la Mairie à deux reprises, et qui est, encore à ce jour, restée sans réponse.

Madame l’adjointe au Maire,

N’ayant toujours pas de réponse de votre part après l’envoi de deux messages, je vous écris à nouveau, car les parents qui m’interrogent sur la réponse que vous avez apportée sur les questions ci-dessous ne comprennent pas votre silence. Je souhaite attirer votre attention sur quelques points faisant l’objet d’interrogations personnelles et largement partagées par d’autres parents d’élèves.

1 -Dans le menu du mois de juin (constats similaires pour les mois précédents), je souhaiterais savoir pour quelle(s) raison(s), 14 repas ne comportent pas d’entrée.

2- Au regard de cette information, je souhaiterais savoir aussi pour quelles raisons le coût d’un repas est similaire qu’il y ait une entrée ou non. Auriez-vous la gentillesse de bien vouloir m’éclairer sur le mode de calcul du cout d’un repas? (Charges fixes, variables…)

3 – Lors de la fête de la ville 2014, je me suis entretenue près de 10 minutes avec monsieur le Maire qui s’est engagé à améliorer la qualité des repas. Non seulement la qualité ne change pas , mais la quantité diminue alors que le tarif augmente. Ceci n’était pas annoncé dans le programme de la campagne municipale de monsieur le Maire. Merci de me dire ce qui est concrètement envisagé et quand, car rien n’a changé à ce jour. Mes enfants ne dissocient même pas ce qu’ils mangent car les plats réchauffés sont essentiellement constitués de sauces immondes et bien pratiques sans doute, pour masquer la piètre qualité des produits et matières premières qui y sont servis.

4- Enfin, merci de me dire, lorsqu’il s’agit d’éveiller les enfants aux goûts, pourquoi du colin peut certains mois leur être servi 4 vendredi sur 5!!

Dans l’attente d’une réponse de votre part et avec mes remerciements,

Cordialement,

Anne-Laure Fonbaustier

Rythmes scolaires à Yerres: l’opposition saisit le Préfet de l’Essonne

Ecole St-Exupéry YerresFace à l’obstination de Nicolas Dupont-Aignan qui refuse de respecter les lois de la République et qui a opté pour de la politique spectacle en annonçant qu’il allait cadenasser les accès aux écoles de la ville demain matin, mercredi 3 septembre, nous avons saisi le Préfet de l’Essonne. Et ce, afin que Yerres ne demeure pas une zone de non-droit où le sort réservé aux élèves, aux familles et aux équipes pédagogiques serait un dommage collatéral des lubies de Monsieur le Maire.

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de ce courrier.

———————————————————————

logo yerres avant tout

Yerres, le 2 septembre 2014,

Monsieur le Préfet de l’Essonne

Boulevard de France

91000 EVRY

Monsieur le Préfet,

Par la présente, nous souhaitons attirer votre attention sur la situation particulière que connaît notre ville de Yerres en cette semaine de rentrée scolaire.

En effet, en dépit des dispositions relatives à la loi sur les nouveaux rythmes scolaires, Monsieur Dupont-Aignan, député-maire de Yerres, a décidé d’interdire l’accès des familles et des élèves aux écoles mercredi 3 septembre. Il s’est engagé à cadenasser tous les accès aux locaux scolaires.

Plusieurs parents d’élèves nous ont fait part de leur inquiétude.

Conformément aux engagements du Premier Ministre et aux propos de la Ministre de l’Education Nationale lors de sa conférence de presse d’hier, nous comptons sur vous pour que la loi de la République soit respectée sur notre territoire communal et que les écoles soient effectivement ouvertes demain matin afin d’accueillir les élèves.

Il serait en effet incompréhensible que, pour des raisons exclusivement politiciennes, les élèves de Yerres soient instrumentalisés sans aucune intervention de l’autorité publique que vous incarnez.

Dans cette attente, veuillez croire, Monsieur le Préfet, en l’expression de notre considération sincère.

Alain BETANT,

Conseiller municipal et communautaire

Président du groupe socialiste « Yerres avant tout ! »

Elodie JAUNEAU

Conseillère municipale

elus.psyerres@gmail.com

Elodie JAUNEAU

elodie-jauneau-septembre-2016Elodie est docteure en Sciences Humaines. Depuis le mois septembre 2017, elle est responsable du Développement E-Force à l’AFM-Téléthon. Auparavant, elle a été la collaboratrice parlementaire de Romain Colas, Député de la 9ème circonscription de l’Essonne après avoir été chargée de communication pour la DIRECCTE Île-de-France.

En 2011, libérée de sa charge de travail de chercheuse, elle a activement participé à la webcampagne de François Hollande et a adhéré au Parti Socialiste après la victoire du 6 mai 2012. Dans la foulée, elle a également soutenu Aude Bristot pendant la campagne des Législatives sur la 8ème circonscription de l’Essonne.

Elle a intégré le Bureau de la Section PS de Yerres en 2013. Elle y est responsable du web et des réseaux sociaux. En 2015, elle rejoint le Secrétariat Fédéral de la Fédération de l’Essonne, aux côtés du Premier Secrétaire fédéral, Carlos Da Silva. Elle y est en charge de la communication.

Yerroise depuis plus de 15 ans, elle a souhaité s’engager en politique pour défendre les causes qui lui sont chères: l’égalité femmes-hommes, les droits LGBT, la lutte contre les discriminations et les inégalités, la politique de la jeunesse… etc. De mars 2014 à octobre 2017, elle a été conseillère municipale à Yerres avant d’être remplacée par Fabienne Gabbanelli.

Elodie est une blogueuse très active sur Affichage libre, blog sur lequel elle partage ses opinions politiques et affiche son engagement féministe.

Elle est membre des Leftblogs, un groupe qui compte plus de 70 blogueurs de gauche également présents sur Twitter.

Vous pouvez l’y retrouver sous son pseudo 2.0: @ElodieJauneau.

Stéphane FABE

Stéphane FabeAprès avoir été militaire pendant 9 ans comme mécanicien dans l’aéronavale, Stéphane est devenu technicien supérieur dans l’aéronautique pour un grand groupe français. Il vit à Yerres depuis 2000, marié et père de deux enfants, tous deux scolarisés à Yerres. Il habite dans le quartier de Bellevue depuis 10 ans après avoir vécu dans celui de Gambetta.

Il est élu syndical dans le comité  local et central de son entreprise où il occupe les fonctions de secrétaire-adjoint.

Stéphane manifeste un vif intérêt pour l’égalité sociale et il affirme volontiers que l’injustice des quotients familiaux pratiqués à Yerres le révolte. Il est également un fervent défenseur de la diversité culturelle et ne manque jamais de dénoncer l’indigence de la programmatStéphane Fabeion culturelle à Yerres. Dans son quotidien , ces deux problématiques sont au cœur de ses préoccupations comme en témoigne son activité syndicale centrée autour des activités sociales et culturelles.

Sur les plans politique et militant, Stéphane est adhérent au Parti Socialiste depuis 4 ans et soutient également Greenpeace.

Musicien et golfeur à ses heures, il revendique l’idée que « le rock anglais c’est comme le vin français : y a pas mieux ».